Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


Java SE 6 met l'accent sur les services Web

Répondez à cet article.

Alors que Tiger – Java SE 5 - est disponible depuis peu et que Sun travaille sur GlassFish – Java EE 5 -, la planification des futurs composants de Mustang – Java SE 6 - est déjà disponible. Il s'agit bien sûr que d'une vue prévisionnelle, puisque sa sortie est prévue mi 2006, mais jetons d'ores et déjà un oeil sur les nouveautés, liées à XML, de cette future plate-forme.

Frédéric Laurent, opikanoba.org (fl@opikanoba.org).
mecredi 20 juillet 2005

Table des matières

JAX-WS 2.0 : Java API for XML Web Services

JAXB 2.0 : Java Architecture for XML Binding

Après avoir intégré de nombreuses technologies XML de bases dans les actuelles machines virtuelles Java, Mustang fait le choix de l'intégration des technologies relatives aux services web. Celles-ci, présentes du coté serveur (Java EE), arrivent du côté des applications clientes (Java SE). Ainsi, JAX-WS 2.0 (Java API for XML Web Services) et JAXB 2.0 (Java Architecture for XML Binding) font leur entrée dans Java 6.

Il s'agit là des deux évolutions majeures. Notons cependant que JAXP - Java API for XML Processing - passera en version 1.4, avec l'intégration de l'API d'analyse syntaxique StAX (JSR 173). Celui-ci est déjà inclus dans le WSDP 1.6 - Web Services Developer Pack. La signature numérique des documents XML - JSR 105, XML Digital Signature API - sera également intégré à Mustang.

JAX-WS 2.0 : Java API for XML Web Services

JAX-WS est la nouvelle appellation de JAX-RPC (Java API for XML Based RPC). En effet, JAX-RPCne convient plus à l'ensemble des concepts couverts. Cet acronyme donne l'impression qu'il s'agit uniquement de technologies synchrones, relatives à l'appel de procédure à distance et non aux services web. De plus l'intégration de JAXB 2.0 pose de nombreux problèmes de compatibilité avec JAX-RPC 1.1. C’est ainsi l’occasion pour Sun de repenser, mettre à jour, améliorer et surtout rationaliser cette brique logicielle en utilisant les dernières nouveautés du langage lui-même, ainsi que les technologies développées en parallèle dans d'autres groupes de travail.

La volonté du groupe de travail est de supprimer les développements spécifiques - indispensables dans les versions antérieures, en raison de contraintes de calendrier - et de s’appuyer sur des composants éprouvés (JAXB) ou des standards (WS-*). Ainsi, si JAX-RPC 1.x utilise sa propre méthode de correspondance entre données XML et objets Java, JAX-WS 2 s'appuie désormais sur JAXB 2.0. JAX-WS 2.0 utilise également les nouvelles facilités du langage Java, introduites dans la version 5. Les annotations (JSR 175) utilisent des concepts, inhérents au langage Java et aux outils associés, qui facilitent le développement de scénarios classiques côté client mais également côté serveur. Elles déchargent le développeur de l'ajout d'informations jusqu'à lors nécessaires pour transformer un service classique en un service web. Certaines méta-données ont d’ailleurs été spécialement définies pour le compte des services web (JSR 181). Elles permettent de remplacer la technique de correspondance Java - WSDL, en annotant directement le code Java. Doug Kohlert - responsable technique de JAX-RPC - estime que ces nouvelles facilités permettent d’économiser une somme importante de code (en taille et en nombre) allant jusqu’à 85% d’économie. Ces facilités sont complétées par la JSR 109 - Implementing Enterprise Web Services - qui permet de déployer, de gérer et d’accéder à un service web par le biais d’un serveur d'application Java. Cette JSR couvre les modèles de programmation côté client - accéder à des services comme des objets distants traditionnels - mais aussi côté serveur - comment les services web peuvent être mis en oeuvre par une servlet ou un EJB. Elle aborde également la façon de déployer ces services dans un serveur d’application. Pour compléter le tout, la JSR 183 - Web Services Message Security APIs - utilisée par JAX-WS aborde la sécurité des échanges de message SOAP.

La nouvelle mouture de JAX-WS est bien sûr l’occasion d’intégrer les dernières versions des standards utilisés. SOAP 1.2 est désormais supporté étant donné son statut de recommandation. Cependant, le support de SOAP 1.1, largement déployé, est assuré. WSDL 2.0 n'est pas encore une recommandation mais le sera certainement durant la cycle de vie de cette JSR, qui continuera d'offrir le support de WSDL 1.1. WS-I Baisc Profile 1.1 supplante la version 1.0, actuellement supportée par JAX-RPC 1.1. Enfin, JAX-WS permet d’utiliser de façon optionnelle les récentes spécifications du W3C liées à l’optimisation de la transmission de données binaires dans des messages SOAP : MTOM/XOP (Message Transmission and Optimization Mechanism/ XML Binary Optimized Packaging).

Par ailleurs, JAX-WS 2.0 ajoute ou améliore certains concepts connexes. Une opération WSDL pourra désormais être asynchrone. Des mécanismes de gestionnaire d'événement (handler) et de consultation asynchrone de la réponse à une invocation (polling) sont mis en place dans cette JSR. JAX-WS 2.0 améliore aussi le développement de gestionnaires - logiques ou SOAP - permettant de suivre les messages échangés - leur contexte, leur sens de circulation - et d'accéder aux informations présentes dans les messages ou en-têtes. Autre point intéressant, la possibilité de gérer des versions d'un service web apparaît. Actuellement, l’évolution d’un service web est coûteux et délicat, cette JSR tente de faciliter l’évolution et le déploiement d'une nouvelle version d’un service web. Enfin, JAX-WS accentue également la séparation entre les données transportées (XML) et la couche transport, permettant ainsi de faire des invocations de services sur un protocole différent de HTTP. De plus, la gestion de session, liée à HTTP dans JAX-RPC 1.1, pourra se faire grâce à des informations présentes dans les messages SOAP.

Tant de changements impliquent des choix. Et JAX-WS en fait de nombreux. La correspondance données-XML est déléguée à JAXB. Il n'est pas prévu de fournir une possibilité évoluée de changer la technologie sous-jacente de "binding". Cependant JAXB pourra être désactivé ponctuellement pour faire place à une technologie alternative. Contrairement à JAX-RPC 1.x, cette nouvelle version ne prendra pas en charge l'encodage SOAP 1.2. Cet usage est déprécié par WS-I Basic profile. Même si JAX-WS 2.0 offre un certain niveau de compatibilité ascendante, le fonctionnement du code issu de la génération de JAX-RPC 1.x n'est pas assuré. Il est donc nécessaire de modifier le code afin de s'insérer dans ce nouveau cadre. Enfin JAX-WS s'appuie sur de nombreuses fonctionnalités de Java 5 - annotation (JSR 175), génériques (JSR 14), types énumérés (JSR 201) ... - le support des machines virtuelles antérieures ne sera donc pas pris en compte.

JAXB 2.0 : Java Architecture for XML Binding

JAXB 2.0 est l’évolution logique de la version 1.0, définie par la JSR 31. JAXB 2.0 supporte désormais l'ensemble des fonctionnalités définies dans XML Schema, ce qui n’avait pas été possible pour des raisons de calendrier dans la version 1 de JAXB. Là où JAXB 1.0 offrait une façon de partir du schéma pour arriver aux classes Java, JAXB 2.0 ajoute la possibilité d’avoir une correspondance bidirectionnelle. Par ailleurs, il est maintenant possible d’avoir une correspondance limitée à un fragment de document XML.

Alors que JAXB 1 n'assurait pas un processus invariable d'aller-retour entre XML et Java - un bean Java transformé en XML qui est de nouveau transformé en bean Java. JAXB 2.0 impose que ces transformations assurent l'invariabilité des données (Java et XML). La prise en compte d'un XML incorrect, aspect non-traité dans JAXB 1, sera définie. Un effort sur la portabilité des classes annotées permettra de conserver des classes issues d'une mise en oeuvre même si celle-ci est amenée à changer. Les classes JAXB 1 issues du schéma XML devaient être compatibles au niveau du code avec les implémentations JAXB 1, celles de JAXB 2 devront également être compatibles au niveau du bytecode. Enfin, l'utilisation des annotations des javabeans existants devrait permettre aux bibliothèques JAXB de générer automatiquement les objets responsables du chargement et de la sauvegarde de ces beans en XML.

A l'instar de JAX-WS 2.0, JAXB 2.0 fait également des choix. La JSR 222 utilise ainsi pleinement les facilités du langage Java 5, avec les conséquences de compatibilité avec les JDK antérieurs que cela engendre. Du côté des grammaires, seuls les schémas XML sont supportés. JAXB 2.0 part du principe qu'il est simple de convertir une DTD en Schéma - par l'intermédiaire de nombreux outils. La validation à la volée des classes java par rapport à des contraintes exprimées dans un schéma, supportée dans JAXB 1, n'est plus d'actualité dans JAXB 2.0. Enfin, à l'image de JAX-WS, JAXB n'utilise plus l'encodage SOAP, qui est remplacé par WS-I Basic Profile.

Cependant, à l'heure actuelle, il reste des points à préciser. JAXB se propose d'explorer les possibilités d'évolution de schémas, tant dans le domaine des applications centrées sur les données (services web) que dans le domaine des applications centrées sur les documents. JAXB 2.0 doit, par ailleurs, clarifier l'intégration et les relations avec StAX (JSR 173).

Sun a affiché très clairement, lors de la présentation des orientations futures de la plate-forme Java à JavaOne, sa volonté de renforcer la pile des technologies XML présentes dans la machine virtuelle et de faciliter le développement des services web. Graham Hamilton évoque que la version suivante (java 7 ou dolphin) poussera plus loin encore l'utilisation des services web en les mariant avec JMX pour offrir de l'administration à distance par le biais de services web. Il évoque également une possible intégration de XML au niveau même du langage Java. Cependant, cela reste à l'état de projet et ne verra pas le jour avant 2008.

Autres articles :

Voir aussi :

Liste des JSR relatives à XML et aux services web :

Copyright 2005, Frédéric Laurent.


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org