Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


XTech 2005 : premier jour

Répondez à cet article.

J'ai eu la chance de suivre pour vous la conférence XTech (ex XML Europe) 2005. Voici les notes que j'ai prises le premier jour (25 mai). Pour chaque présentation, vous y trouverez les liens vers la présentation (en anglais) et la page du Wiki de la conférence sur laquelle vous pouvez commenter cette présentation.

Eric van der Vlist, Dyomedea (vdv@dyomedea.com).
mardi 31 mai 2005

Table des matières

Séances plénières d'ouverture

Creative archive – fuel for a creative nation Paula Le Dieu, Executive Director, Science Commons, Creative Commons International, United Kingdom

Web 2.0 Mike Shaver, Project Coordinator, Mozilla Foundation, Canada

Présentations : langages de définition d'interfaces utilisateurs

Avalon & XAML: Windows' new Presentation Platform & Markup Language. Rob Relyea, Lead Program Manager, Microsoft Corporation, United States

XUL - Mozilla's XML User Interface Language. Ben Goodger, Lead Engineer, Mozilla Firefox, United States

The Laszlo Platform for Declarative UI Development. Oliver Steele, Laszlo Systems, Inc.

Autres présentations

All XML databases are equal. John Snelson, Parthenon Computing Ltd http://www.parthcomp.com

OpenOffice, the new WXS IDE. Eric van der Vlist, Dyomedea

Matching Python idioms to XML idioms, Uche Ogbuji, Fourthought, Inc.

Séances plénières d'ouverture

Creative archive – fuel for a creative nation Paula Le Dieu, Executive Director, Science Commons, Creative Commons International, United Kingdom

Liens : papier, wiki.

Paula Le Dieu est membre de l'organisation Creative Commons qui propose un jeu de licences d'utilisation permettant à chacun de définir les conditions d'utilisation des documents publiés sur Internet.

En introduction, elle souligne qu'avec Internet, ses blogs et albums photos en ligne, les médias de masse sont désormais réellement des médias de masse créés par les masses pour les masses.

Sa présentation ayant pour thème l'expérience des licences Creative Commons à la BBC, elle décrit ensuite la culture de la BBC en ce domaine.

La BBC a toujours eu une culture d'ouverture. Elle considère ses archives comme des ressources publiques que tout le monde doit pouvoir non seulement lire mais également réutiliser.

L'audience peut ainsi devenir partenaire et re-distribuer les archives ce qui permet de réduire les coûts de distribution particulièrement élevés en ce qui concerne les ressources audio et vidéo.

Les licences Creative Commons permettent de définir les droits associés à ces ressources.

Celle de la BCC contient une clause restreignant l'utilisation des archives au Royaume Uni. Si on l'applique à la lettre, il est donc interdit d'accéder à ces archives à l'extérieur du Royaume Uni.

Cette clause controversée semble être dictée par des raisons politiques liées au financement de la BBC et l'oratrice n'a pas hésité pas à l'enfreindre en projetant des vidéos appartenant à ces archives en dehors du Royaume Uni (la conférence a lieu à Amsterdam).

S'agissant d'archives, la BBC précise également qu'elle ne prend pas la responsabilité du contenu de ses archives qui peut être très controversé et Paula Le Dieu projette des vidéos présentant des caricatures du président Bush pour illustrer ce propos.

Web 2.0 Mike Shaver, Project Coordinator, Mozilla Foundation, Canada

Liens : papier, wiki.

La web du futur (Web 2.0) n'est pas le « big bang » mais une série de « small bangs » qui s'appuient sur une énorme base installée et des outils somme toute assez médiocres.

Exemples de « petit bang » :

  • AJAX : nous avions déjà toutes les pièces pour le faire. C'est un ensemble de technologies utilisées par plusieurs sites (Flickr, gmail, Oddpost, ...) auquel on a donné un nom pour le rendre plus visible.
  • <canvas/> : Créé par Apple pour son Dashborad, il est standardisé par le WHATWG (et non par le W3C). Il est destiné à permettre des éléments « img » programmables. Il est supporté par Safari 2.0, Firefox 1.1 (à venir) et Opera travaille sur son support.
  • SVG
  • User customization (GreaseMonkey) s'appuyant sur des extensions du navigateur.
  • A venir : accessibility, drag and drop, richer widgets, platform fidelity, offline model, ...

Présentations : langages de définition d'interfaces utilisateurs

Ce thème a été très présent à XTech 2005 et les trois premières présentations auxquelles j'ai assisté en sont l'illustration.

Avalon & XAML: Windows' new Presentation Platform & Markup Language. Rob Relyea, Lead Program Manager, Microsoft Corporation, United States

Liens : papier, présentation, wiki.

Avalon permet de décrire des applications de manière déclarative en XML. Rob Relyea montre comment définir une animation en XAML. Il évoque les gains de productivité par rapport à un développement Win32. Il montre par exemple comment un champ d'entrée de texte peut gérer un contrôle orthographique et du texte riche.

C'est un format pour interfaces utilisateurs, média et documents séparant la présentation (qui ne fait pas appel à CSS) de la logique des interactions.

C'est un format XML qui devrait permettre l'apparition d'un « écosystème d'outils » : étant facile à lire et à générer la barrière à l'entrée est faible pour les fournisseurs d'outils ce qui devrait stimuler les offreurs.

Il peut être compilé de manière à éviter le parsing des documents XAML à chaque exécution.

Le binding entre le vocabulaire XML XAML et les objets est fait de manière automatique en utilisant des conventions propres à XAML.

Certaines de ces conventions telles que l'alternance objet/propriété dans un document XML rappellent RDF.

XUL - Mozilla's XML User Interface Language. Ben Goodger, Lead Engineer, Mozilla Firefox, United States

Liens : présentation

XUL a été créé par les développeurs Mozilla pour éviter de devoir développer différemment sous Windows, Linux et Mac.

Il est désormais utilisé par plusieurs produits (Mozilla, Firefox, Thunderbird, NVU, ...).

XUL est facilement « localisable », il supporte des langages de scripts et est utilisé par des millions de personnes!

Une version 2.0 est en développement. Son API sera plus propre.

Un « XULRunner » est également en cours de développement.

La standardisation de XUL est en route (WHATWG, ..., W3C (XUL Box Model in CSS)).

Ben Goodger montre quelques exemples de XUL.

XUL peut être étendu en utilisant XBL (eXtensible Binding Language) qui permet de créer de nouveaux éléments. La plupart des éléments XUL sont eux-mêmes décrits en XBL.

Ben Goodger montre comment rajouter une barre de « thumbnails » de l'historique en XUL.

The Laszlo Platform for Declarative UI Development. Oliver Steele, Laszlo Systems, Inc.

Liens : papier, présentation, wiki.

http://idealliance.org/proceedings/xtech05/papers/02-05-03/

Laszlo est un projet démarré en 2001 et publié sous licence Open Source depuis 2004.

Il s'agit d'un vocabulaire XML avec Javascript (à la manière de DHTML).

L'espace de noms Laszlo est optionnel.

Similaire à XAML ou XUL, une des différences est son objectif « zero install user experience » (il doit pouvoir tourner sur les postes clients sans nécessiter aucune installation).

Il est destiné à compenser les faiblesses de HTML : graphiques, workflow, multi-page.

La version actuelle utilise le plugin Flash installé sur la plupart des postes clients, mais le langage n'est aucunement lié à Flash et des versions utilisant d'autres « moteurs de rendu » sont à l'étude.

Très extensible, il permet de définir de nouveaux éléments dans les instances de document.

IDE4Laszlo est un plugin Eclipse pour développer des applications Laszlo.

Autres présentations

All XML databases are equal. John Snelson, Parthenon Computing Ltd http://www.parthcomp.com

Liens : papier, wiki.

Toutes les bases de données XML sont équivalentes, mais certaines le sont plus que d'autres...

Sous ce thème, John Snelson présente des axes de comparaison à envisager pour choisir une base XML : natif/SQL, schema, indexation automatique, full text, granularité du stockage, granularité des mises à jour, transactionnel, embedded ou client/server, securité.

Il note que le stockage SQL n'est pas bien adapté aux formats XML les plus flexibles.

De même, les bases de données exigeant un schéma par collection ne sont pas très flexibles et rendent difficile les changements.

Au contraire, les bases de données ne demandant pas de schéma sont très souples.

La granularité des mises à jour a un impact important sur leurs performances.

Il a testé SQL Server 2005, Oracle 10g, Berkeley DB XML 2.1, eXist et Mark Logic CIS sur un projet de site web.

Il conclut qu'il n'y a pas de solution idéale et que la décision est propre à chaque application...

OpenOffice, the new WXS IDE. Eric van der Vlist, Dyomedea

Liens : papier, présentation, wiki.

Lors de cette présentation, j'ai montré comment OpenOffice peut être utilisé comme outil de modélisation XML permettant de produire des schémas W3C XML Schema.

Une copie de la présentation avec ses exemples est disponible à l'adresse http://dyomedea.com/papers/2005-xtech/.

Matching Python idioms to XML idioms, Uche Ogbuji, Fourthought, Inc.

Liens : papier, présentation, wiki.

http://idealliance.org/proceedings/xtech05/papers/02-08-01/

Uche Ogbuji présente rapidement les outils XML disponibles en Python, puis détaille ElementTree.

Ces outils sont de bons outils du point de vue Python mais ils reposent généralement sur une vue un peu partielle de XML.

Son implémentation Amara est destinée à combler leurs lacunes (support des contenus mixtes, des espaces de noms, ...).

Au passage, il qualifie DOM de « horrible et même pas orienté objet! ».

A noter : les noms des méthodes internes Amara commencent par « xml_ » pour éviter les problèmes de collision de noms, puisque le préfixe « xml » est interdit dans les documents XML..

En conclusion, « Amara présente le meilleur de trois mondes : Python; XPath et DOM! ».

Copyright 2005, Eric van der Vlist


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org