Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


Microsoft embrasse XML

Répondez à cet article.

L'évènement XML 2002 restera pour beaucoup la présentation d'Office 11 par Jean Paoli qui annonce l'arrivée de XML sur quelques centaines de millions de postes de travail.

Eric van der Vlist, Dyomedea (vdv@dyomedea.com).
lundi 16 décembre 2002

Ceux d'entre nous qui ont eu l'occasion de connecter des PC Windows à Internet dans le début des années 90 se souviendront longtemps de la difficulté à choisir et installer les logiciels TCP/IP nécessaires à la connexion et les navigateurs permettant de "surfer" sur le Web. A l'époque, Microsoft ne croyait pas à Internet; TCP/IP n'était pas encore inclus à Windows, Internet Explorer était vaguement en gestation dans les bureaux d'études, l'installation était un calvaire et un frein au dévelopement d'Internet et une multitude des sociétés s'étaient positionnées sur les créneaux non couverts par Windows.

Cette époque a été balayée par un virage à 180 degrés dont l'exécution sans faille par une société de la taille de Microsoft m'a toujours parue tenir du miracle. En quelques mois, Microsoft est devenu un acteur de poids dans Internet et les "stacks TCP/IP" et Internet Explorer ont été intégrés à Windows et les fonctions Internet ont rapidement été ajoutées à Office. Les utilisateurs ont applaudi et les sociétés qui s'étaient implantées sur les niches non couvertes par Microsoft ont du se reconvertir ou disparaître ce qui à terme a pu se traduire par une réduction des possibilité d'innovation dans ces domaines.

L'impression qui se dégage de la présentation d'Office 11 par Jean Paoli, co-éditeur de la recommandation XML 1.0 et pilote de la "XMLisation" d'Office 11 est que Microsoft vient de recommencer avec XML l'opération qui a si bien réussi avec Internet.

De BizTalk à CMS en passant par SQL Server, XML était déjà bien présent dans les produits "Back Office" de Microsoft mais il manquait un maillon pour que les utilisateurs puissent manipuler XML au niveau de leur poste de travail et le problème de la saisie de documents XML reste aujourd'hui encore un problème aussi épineux que celui de la connexion à Internet dans le début des années 90: la solution technique existe et de nombreuses sociétés proposent des éditeurs XML mais l'impact financier, humain et organisationnel du déploiement à grande échelle de ces logiciels est ressenti par bien des organisations comme un obstacle majeur.

C'est ce marché de "XML pour les masses" que vise Office 11et la présentation qui nous a été faite laisse penser que l'objectif a de bonnes chances d'être atteint. Sans chercher à innover (sauf peut-être dans la manière de lier des documents XML à des feuilles de calcul Excel au moyen de références XPointer), Office 11 semble faire honnêtement ce qui a été annoncé et permettre de manipuler des documents XML quelconques, à partir de leurs schémas:

  • Word a été transformé en un éditeur XML et permet d'éditer tout document XML dont un schéma W3C XML Schema est disponible. La présentation est configurable et la validation faite en temps réel de manière analogue à la vérification orthographique. Les documents Word "standards" peuvent également être enregistrés sous format XML.
  • Excel XP pouvait déjà être sauvegardé sous format XML. Excel 11 peut lire des documents XML arbitraires mais, peut-être plus intéressant, il peut importer les données de documents existants dans ses feuilles de calcul de la même manière qu'il était possible de le faire pour les données stockées dans des bases de données. La configuration se fait par "drag and drop" et le lien est stocké sous forme de références XPointer.
  • XDocs est une nouvelle application qui permet de définir et de remplir des formes de saisies "orientées documents" plus semblables aux formes de saisie de Lotus Notes qu'aux formes de saisies que nous connaissons sur le Web. Les informations saisies peuvent être stockées dans la forme elle même suivant un schéma XML défini par XDocs ou dans un document XML arbitraire externe à la forme.
  • Access 11 exporte le contenu de ses tables en XML et en suivant vos propres schémas.
  • Visio a maintenant un format XML, il peut également lire des données provenant de n'importe quel document XML et les afficher dans des dessins et devient la première application Microsoft à supporter SVG en lecture comme en écriture.
  • Front Page 11 intègre un éditeur XSLT wysiwyg permettant de définir des transformations par drag and drop.

Seul Powerpoint a été épargné, faute de temps affirme Jean Paoli, par cette mise à niveau qui fait de XML un vecteur d'information pouvant être utilisé de manière généralisée pour communiquer entre applications bureautiques et "back office" mais également entre les applications bureautiques elles-mêmes, promettant un bel avenir aux consultants et intégrateurs qui sauront en tirer partie.

La cible de Microsoft n'est pas la même que celle des éditeurs XML que nous connaissons et il faudra sans doute du temps pour que Word puisse leur être comparé. Il n'empêche que de nombreuses applications seront tentées d'utiliser un outils déjà installé sur la plupart des postes de travail et que cette annonce va entraîner une modification profonde du paysage que nous connaissons aujourd'hui en réduisant le périmètre des secteurs sur lesquels concurrence et valeur ajoutée s'exercent aujourd'hui et en en créant de nouveaux.

On reproche souvent à Microsoft sa stratégie "embrasse et étend" et même si le caractère extensible de XML modifie les règles de jeu en rendant l'extensibilité accessible à tous, Microsoft a décidé de continuer dans cette voie devenue légitime. Il lui faut maintenant contrôler XML sur tous les principaux segments du marché, faute de quoi XML pourrait au contraire permettre aux masses de s'émanciper de sa domination.

Bonne nouvelle à court terme, la mise à disposition de XML sur des millions de poste de travail n'a pas fini de bouleverser le paysage et ses conséquences à moyen terme sont bien difficiles à percevoir!

Autres articles:

Copyright 2002, Eric van der Vlist.


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org