Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


ebXML, vers des versions progressives?

Répondez à cet article.

La définition du framework ebXML par Oasis et le Cefact-Onu s'est achevée il y a un an par une proof of concept à Vienne. Un spécialiste, Michael Rawlins, fait le point sur son site : bilan de l'époque, où en est-on aujourd'hui et quel est l'avenir d'ebXML ?

Extrait de VendrEDI, la lettre mensuelle gratuite de Claude Chiaramonti, qui contribue au passage de l'EDI traditionnel (Edifact et RVA) à XML sur Internet. Pour s'abonner : courrier.vendredi@club-internet.fr
vendredi 17 mai 2002

Tout d'abord ebXML n'a pas été au bout de ses ambitions concernant l'interopérabilité : à part la Message Service Specification grâce au ralliement à SOAP de Microsoft et un équivalent d'Unicode (qui est de toute façon spécifié dans le schéma XML du W3C), rien encore de concret concernant les Business Process (BP), les Common Semantics ou Vocabulary, la sécurité etc.

L'accès des PME à l'e-business n'a pas été facilité : aucun BP à choisir "sur étagère", seulement la méthode pour les définir, une usine à gaz pire que l'EDI pour négocier un CPA (Collaborative Partner Agreement) que seuls les Web Services rendra praticable, à moins que la PME ne s'en remettre entièrement à son fournisseur de services pour adapter son ERP (progiciel de gestion intégrée) !

La définition d'une spécification pour les Core Components (CC) est pour Michael Rawlins la partie récente la plus prometteuse d'ebXML mais le résultat n'est pas simple à appliquer, même pour les spécialistes de chaque secteur qui risquent de s'en tenir longtemps encore à leurs CC empiriques qu'ils maîtrisent bien en EDI.

Au total, les progrès d'ebXML seront lents : une poignée de main virtuelle avec quelqu'un que l'on ne connaît pas n'est pas pour demain !

En fait, le principal succès d'ebXML a été de marketing : avant même de savoir de quoi il allait retourner, tout le monde a tenu à dire qu'il serait ebXMLcompliant ! Et bien forcé de rester l'arme au pied depuis en attendant que des spécifications complètes soient disponibles !

Pour Michael Rawlins, l'avenir est à des versions progressives d'ebXML : d'abord basique pour PME, sans BP ni CPA, avec une intégration batch dans l'application comme en EDI, puis implémentant progressivement les spécifications complètes dès leur adoption.

Autres articles:

Copyright 2002, Claude Chiaramonti, EDItorialiste de VendrEDI.


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org