Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


L'après ebXML : du contenu dans le framework.

Répondez à cet article.

L'architecture du framework a été adoptée dans les temps : félicitations à Anders Grangard d'Edifrance qui présidait à sa définition (et qui vient de suivre Camille Elisabeth à Gencod EAN France).

Extrait de VendrEDI, la lettre mensuelle gratuite de Claude Chiaramonti, qui contribue au passage de l'EDI traditionnel (Edifact et RVA) à XML sur Internet. Pour s'abonner : courrier.vendredi@worldnet.fr
vendredi 27 avril 2001

Les parties messaging et repository comportent des spécifications qui acceptent SOAP et UDDI. Donc match nul entre Sun et Microsoft, et Oasis peut se féliciter du résultat d'ebXML. Les utilisateurs aussi.

Par contre les utilisateurs de l'Edifact Working Group (EWG) peuvent être déçus : les 126 Core components adoptés ne pas sont satisfaisants.

Ils ne peuvent prétendre au rôle de " building blocks " à partir desquels on ferait du mécano pour se construire librement ses schémas XML, tout en sauvegardant l'interopérabilité sémantique.

Comme ebXML doit s'arrêter en mai 2001, l'après ebXML est donc lancé : Oasis maintiendrait les spécifications techniques et Edifact proposerait un contenu portant  sur les Core components et les processus métiers.

Non plus seulement Edifact, mais Edifact (EWG) et Ansi X12 (USA) qui ont d'ailleurs entamé leur partenariat : les règles pour ce travail en commun doivent être prêtes à la rentrée et une première " library " de Core components disponible à la fin de l'année.

Pour y participer, l'EBES2 (fusion de l'actuel EBES-Edifact et du groupe XML/EDI) devrait s'organiser, dès son lancement les 22/23 mai au sein de l'ISSS du CEN européen, pour que l'apport Edifact équilibre l'apport X12.

Il serait en effet paradoxal et regrettable que la norme Edifact, conçue il y a 15 ans pour absorber le standard X12, soit coiffée au poteau dans cette course à XML !

De même, Edifrance lance le 15 mai un groupe de travail Core components : en plus de besoins français pour le commerce électronique (facture dématérialisée etc.), des données et des codes Edifact spécifiques ont, en effet, été portés à bout de bras par les experts français pour leurs messages comptables, sociaux, administratifs etc.

Certes, cette sémantique gagnera à être revue et  modélisée, mais des années de travail ne doivent pas disparaître en quelques mois !

Copyright 2001, Claude Chiaramonti, EDItorialiste de VendrEDI.


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org