Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


InfoPath et XForms : concurrents ou complémentaires?

Répondez à cet article.

Parmi les questions posées à propos du dernier né de la famille MS Office, InfoPath, celles des liens entre InfoPath et XForms est sans doute une des plus récurrentes. Interrogé sur ce point, Jean Paoli m'a donné quelques éléments de réponses.

Eric van der Vlist, Dyomedea (vdv@dyomedea.com).
vendredi 21 mars 2003

Trois autres points semblent indéniables :

  1. Microsoft aurait pris un risque important à utiliser XForms, une spécification W3C qui n'a pas encore atteint le stade de recommandation, comme clé de voûte d'un produit qui doit être disponible d'ici quelques mois.
  2. Alors que XForms est une spécification de base qui laisse beaucoup de latitude aux différentes implémentations, InfoPath est un produit fini doté d'une interface utilisateur agréable et tirant le maximum des différentes spécifications utilisées (transformations XSLT différentielles optimisant les performances d'affichage, intégration d'un éditeur de schémas W3C XML Schéma graphique, ...).
  3. InfoPath est clairement différent et supérieur aux formes de saisies HTML que nous voyons aujourd'hui sur le Web. L'intégration de formes dynamiques dans des documents de type bureautique procure une souplesse qui manque aux formes HTML et le fait de pouvoir différentier la structure des formes de saisie de celle des documents et stocker les informations saisies indifféremment dans le document de saisie ou dans un document XML externe s'intègre particulièrement bien à une architecture "tout XML".

Les affirmations de Microsoft disant qu'InfoPath s'apparente plus à un outil d'édition XML  WYSIWYG qu'à un système de formes de saisie sont donc pleinement justifiées et les concurrents d'InfoPath sont davantage les éditeurs XML WYSIWYG que les formes HTML.

Pour Jean Paoli, ce point est fondamental pour comprendre le positionnement d'InfoPath qui tire profit d'années d'expériences dans le domaine de la saisie de données semi-structurées alors que la saisie par formes est un héritage interfaces utilisateurs conçues pour le domaine beaucoup plus simple des bases de données relationnelles.

Si l'on revient à XForms, la différenciation semble pourtant plus difficile à faire : le nom même de XForms est trompeur et XForms est bien plus que la gestion de formes de saisies XHTML.

En particulier, XForms n'est pas utilisable de manière autonome dans un document XML et doit être inclu, par exemple dans un document XHTML. On retrouve donc la notion de "document dans lequel des éléments de saisie sont intégrés" présentée comme caractéristique d'InfoPath.

De même, la correspondance entre le document XML saisi et la forme de saisie est définie dans XForms sous forme de "binding" XPath et les structures des formes et du document saisi peuvent donc être différentes.

Enfin, XForms permet également une grande souplesse et des noeuds peuvent être créés dynamiquement en fonction d'actions de l'utilisateurs comme c'est le cas pour InfoPath.

La perception objective des différences entre InfoPath et XForms semble donc passer par une comparaison point par point des fonctionnalités étayée par une implémentation croisée de quelques exemples fournis par les deux technologies!

Autres articles:

Copyright 2003, Eric van der Vlist.


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org