Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


Forte activité XQuery

Répondez à cet article.

Jonathan Robie, membre du groupe de travail W3C XML Query, a fait le point sur les spécifications XQuery faisant suite à toute une série de mises à jour de la part du groupe de travail.

Par Uche Ogbuji, xmlhack - traduit par Eric van der Vlist, Dyomedea (vdv@dyomedea.com).
jeudi 30 mai 2002

Le groupe de travail W3C XML Query avait annoncé, juste avant WWW 2002, plusieurs mises à jour de spécifications. Une mise à jour de la version de travail XPath 2.0 (produit du travail conjoint des groupes de travail XML Query et XSL) a été publiée fin avril avec la version correspondante de XSLT 2.0 et la complexité de XQuery et ses impacts sur XPath 2.0 et XSLT 2.0 avait fait l'objet de controverses.

Jonathan Robie a ré-expliqué en quoi XQuery est une synthèse de deux approches des langages de requêtes XML: une approche très orientée données et une autre très orientée document. Le modèle de données XML Query qui a été développé pour supporter le langage de requêtes est le même que celui supportant XPath 2.0 et XSLT 2.0. Ce modèle de données voit les documents XML comme des arbres ordonnés et nommés de noeuds d'information ayant une identité distincte. Les plus orthodoxes des aficionados "groves" considéreront sans doute que c'est une simplification grossière mais Jonathan Robie compare ce modèle de données à un plan "grove".

Jonathan Robie admet que la densité et le formalisme des spécifications XQuery qui emprunte des éléments à SQL, OQL, XPath et d'autres sources est plus lisible par des implémenteurs que par des utilisateurs et donna des exemples utilisant cette syntaxe.

Ces spécifications sont fortement liées à W3C XML Schema: beaucoup d'opérateurs et de fonctions acceptent des types W3C XML Schema, beaucoup de types W3C XML Schema ont des représentations littérales en XQuery et XQuery s'appuie sur le PSVI (Post Schema Validation Infoset).

Jonathan Robie a également présenté une proposition pour une syntaxe de mise à jour XQuery [NDT: la version actuelle ne gère que les interrogations] qui semble être soutenue par le groupe de travail bien qu'elle soit totalement non officielle. Cette proposition est basée sur une thèse de Patrick Lehti de Software AG et des travaux complémentaires de Jonathan Robie et d'autres.

Questionné sur la relation avec XUpdate, Jonathan Robie a répondu qu'il cherchait une syntaxe pour les mises à jour qui puisse s'intégrer à XQuery et à son système de typage statique. Il pense que XUpdate est une bonne solution mais est un peu limitée et n'est pas une base adéquate pour le groupe de travail XQuery.

Les spécifications publiées récemment sont:

Autres articles:

Copyright 2002, Uche Ogbuji (auteur) et Eric van der Vlist (traducteur).


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org