Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


Espoir d'accord dans le débat sur les URIs des espaces de noms.

Répondez à cet article.

James Clarks soutient une proposition astucieuse qui avait déjà acquis le support de John Cowan, David Carlisle et Larry Masinter et pourrait constituer un compromis acceptable pour toutes les parties.

Par Eric van der Vlist, Dyomedea (vdv@dyomedea.com).
mercredi 21 juin 2000

Notant que "j'ai été assez surpris de constater que ce débat a réellement changer ma façon de voir" , James Clark explique avec conviction en quoi la proposition de "base fixe" pour "absolutiser les noms d'espaces de noms par rapport à une base URI fixe telle que 'contextdependent:/' et effectuer ensuite une comparaison caractère par caractère" lui semble être une proposition acceptable par tous les protagonistes :

    "L'effet de 'la base fixe' est très similaire à celui de la solution 'littérale'; à part pour les URIs contenant '.' et '..', il sera identique. Néanmoins, elle évite le problème clé de la solution 'littérale' : avec 'la base fixe'; il n'y a aucun cas où deux URIs sont identiques en tant qu'espace de noms mais désignent des ressources différentes; une application telle que RDF qui a besoin de déréférencer les URIs des espaces de noms peut donc être bâtie de manière cohérente au dessus de 'la base fixe'. Elle évite également le problème clé de la solution 'dépréciation' qui est de spécifier ce qui arrive lorsque des documents utilisent des références relatives dans les URIs des espaces de noms en dépit de leur dépréciation."

A l'exception du problème évoqué par Daniel Veillard et repris de manière plus véhémente par Dan Connolly du manque de cohérence avec les autres mécanismes de définition de bases des URIs, cette proposition semble faire jusqu'à présent l'objet d'un consensus.

James Clark à répondu à cet argument en tentant de démontrer que les autres alternatives présentent des inconvénients bien supérieurs et seraient toutes inacceptable par leurs opposants.

Copyright 2000, Eric van der Vlist.


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org