Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


XSLT et effet de bord

Répondez à cet article.

XSLT interdit tout effet de bord. Est-ce un avantage ou un inconvénient ? Nous avons suivi le débat pour vous...

Par Eric van der Vlist, Dyomedea (vdv@dyomedea.com).
lundi 17 avril 2000

Le débat avait démarré de manière anodine sur xsl-list suite à une question de Francis Selva s'étonnant de l'ordre dans lequel XSLT traitait les attributs.

Il failli tourner court après la réponse de David Carlisle ( "les attributs sont explicitement [définis comme étant] des animaux sans ordre et les parseurs peuvent les renvoyer dans n'importe quel ordre" ) et Mike Brown dû le relancer par deux fois avant que l'on ne revienne sur des points plus fondamentaux :

    "Un autre pourquoi... pourquoi est-ce que l'ordre du traitement serait-il différent de l'ordre avec lequel les choses sont ajoutées à l'arbre résultat ?"

Les réponses, impossibles à résumer, fournissent des éléments de réflexion intéressants pour la compréhension de la nature de XSLT et de ses différences avec d'autres langages.

  • David Carlisle : parce que l'on s'est interdit à autoriser tout effet de bord dans le traitement des templates pour pouvoir les parallèliser.
  • Paul Tchistopolskii : C'est un argument mythique (la mémoire manque avant la puissance de calcul) qui a introduit des limitations bien réelles (l'absence de variables modifiables).
  • David Carlisle : un langage fonctionnel comme XSLT est plus sur à utiliser qu'un langage procédural.
  • Paul Tchistopolskii : dans le monde réel ,XSLT a de telles limitations que certains problèmes ne peuvent être résolus que par l'utilisation d'extensions non standards et présentant des effets de bord.
  • Khun Yee Fung : Cette absence d'effet de bords est très importante pour pouvoir optimiser des traitements XSLT dans un contexte de base de données XML.
  • Paul Tchistopolskii : L'absence d'effet de bord oblige à répéter les traitements puisqu'on ne peut pas stocker les résultats intermédiaires, ce qui interdit son utilisation pour des applications complexes.

Cette dernière réponse sera t'elle la conclusion ?

Copyright 2000, Eric van der Vlist.


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org