Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


SOAP mérite t'il son certificat sanitaire ?

Répondez à cet article.

La question semble loin de faire l'unanimité.

Par Edd Dumbill, xmlhack (traduit par Eric van der Vlist, Dyomedea)
mardi 14 mars 2000

Est-ce un nouveau cheval de Troie lancé par Microsoft ? XML-DEV s'est attaqué au protocole SOAP.

Arjun Ray  n'a pas une haute opinion des spécifications SOAP et il a rappelé les alternatives qui existent dans le monde XML : WDDX, XML-RPC et LDO. Ray ne pense pas que SOAP soit suffisamment léger :

    "Le problème est que le marketing est en train de pousser SOAP à devenir un mouton à 5 pattes... jusqu'à que l'on perde de vue le fait qu'un protocole plus léger pourrait très bien faire l'affaire."

Ray fait également remarquer que XML-RPC est beaucoup plus près du but à atteindre, parce que plus léger :

    "L'avantage est que XML-RPC n'a qu'un nombre restreint de types d'éléments et que son DTD est facile à établir."

Dave Winer, le chef de file des supporters de XML-RPC préconise un interopérabilité entre SOAP et XML-RPC.

Don Box (DevelopMentor), un des créateurs de SOAP donne une description succincte du problème politique :

    "SOAP n'est pas seulement Microsoft, même si leur signature sur la spécification masque la participation de tous les autres ;-)"

Dans un autre message, Box  réfute les affirmations d'Arjun Ray disant que SOAP n'est pas suffisamment léger. Il fourni également une feuille XSLT permettant de convertir XML-RPC en SOAP.

Dans un autre débat, Tom Scola demande pourquoi on n'utiliserait pas une simple connexion par "socket". David Megginson  montre, en réponse, que l'avantage recherché par les protocoles tels que SOAP est la transparence vis à vis de l'application appelante. Il n'est, cependant, pas totalement convaincu :

    "Nous avons entendu le même argument à propos de CORBA, Java RMI et DCOM, entre autres... Est-ce différent cette fois-ci ? Peut-être. Personnellement, je suis parfaitement satisfait d'utiliser une connexion socket classique, mais il se peut que je change d'avis."

Pour en savoir plus :
Article original xmlhack (en anglais) : Not everyone gives SOAP a clean bill of health.

Copyright 2000, Edd Dumbill (auteur) et Eric van der Vlist (traducteur).


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org