Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


Edd Dumbill à propos de XTech 2006

Répondez à cet article.

L'année dernière, Edd Dumbill, Président de la conférence XTech, a eu l'amabilité de répondre à mes questions au sujet de XTech 2005, l'édition 2005 de la conférence connue auparavant sous le nom de « XML Europe ». Nous renouvelons l'expérience, une occasion de revenir sur XTech 2005 et d'imaginer à quoi devrait ressembler XTech 2006.

Eric van der Vlist, Dyomedea (vdv@dyomedea.com).
lundi 2 janvier 2006

[Version originale de cet entretien (en anglais)]

vdV: Vous faites référence dans votre blog au succès de XTech 2005 et c'est une appréciation qui semble partagée par beaucoup de participants (y compris par moi-même). Pouvez vous détailler, pour ceux qui n'ont pas eu la chance d'assister à XTech 2005, ce qui vous fait dire que c'est un succès?

Edd: Ce dont je suis particulièrement satisfait, c'est la manière dont nous avons adapté les thèmes de la conférence pour couvrir les changement du paysage technologique.Avec Firefox et Opera, les technologies des navigateurs Web deviennent plus importantes, mais il n'y avait pas de forums pour en discuter. Nous en avons fourni un et un dialogue   positif s'est établi entre développeurs, utilisateurs et organismes de standardisation.Pour faire court, je dirai simplement que je sais que la conférence a été un succès parce que tout ceux qui y étaient m'ont dit qu'ils l'avaient trouvé à la fois utile et agréable!

vdV: Vous nous avez dit l'année dernière que deux nouveaux thèmes « pas XML du tout » seraient introduits (Browser Technology et Open Data) pour refléter le fait que « XML sort de ses secteurs traditionnels ». Est-ce que ces thèmes ont rempli leurs objectifs et attiré une audience nouvelle?

Edd: Oui, et je suis très excité par cela. Comme je l'ai dit, le thème « navigateurs » a vraiment permis de nouer un dialogue. Le thème sur les données ouvertes a été également un succès: nous avons eu beaucoup de commentaires de personnes du monde réel qui fournissent des services autour de données publiques.

Le point important est que cette « nouvelle » audience travaille avec des technologies XML existantes. Cela n'avait aucun sens de parler de XML en laissant de côté SVG, XHTML et XUL: ce sont des technologies XML tout autant que DocBook!J'en ai pris conscience en entendant dire par des participants de longue date aux conférences SGML puis XML que les sujets de XTech étaient les plus intéressants qu'il avaient pu voir depuis bien des années.

vdV: Est-ce que les deux « anciens » thèmes (Core Technologies et Applications) ont résisté à la concurrence des deux nouveaux et est-ce que vous les qualifiez également de succès?

Edd: Oui! XTech demeure un lieu important pour les technologies XML de base. Je pense néanmoins qu'il est toujours utile de s'adapter aux priorités des participants à la conférence et une des choses que je voudrais rafraîchir cette année est le thème applications pour qu'il reflète l'évolution rapide des technologies dans la manière dont les applications web sont construites. Outre la couverture des vocabulaires XML et des technologies associées, je pense que des frameworks tels que Rails, Cocoon, Orbeon et Django sont des sujets importants.

vdV: Que voudriez-vous mieux réussir en 2006?

Edd: Comme je l'ai dit, je pense que le thème « application » peut mieux faire et qu'il fera mieux. J'aimerais également qu'il y ait plus de designers et d'architectes à la conférence. Les technologies dont nous parlons affectent directement ces métiers mais il n'y a pas toujours beaucoup de dialogues entre ces techniciens et les utilisateurs. J'aimerais favoriser plus de compréhension et de collaboration à ce niveau.

vdV: Vous mentionnez à la fois dans votre blog et dans appel à propositions qu'il y aura des tables rondes (panel discussions) dans chacun des thèmes. Comment voyez-vous ces tables rondes?

Edd: En fonction des commentaires de la conférence de 2005, j'aimerais donner l'occasion de débattre des problèmes importants dans chacun des thèmes. Par exemple : « comment choisir entre XQuery et XSLT 2.0 ? » ou « comment une organisation peut exposer ses données de manière sure sous forme de services web? ». Il n'y a pas une seule réponse simple à ces questions et les discussions peuvent favoriser une meilleure compréhension et peut être donner quelques perspectives nouvelles à ceux qui doivent faire des choix technologiques.

vdV: La description des thèmes de XTech 2006 semble très semblable à celle de son prédécesseur. Est-ce que cela veut dire que ce sera une réédition de XTech 2005?

Edd: Oui, mais plus que cela! En fait, XTech 2005 a vraiment été une conférence « web 2.0 » avant que les gens ne mettent un nom sur ce qui arrivait. En 2006, je veux bâtir dans la continuité sur le succès de l'année dernière.

vdV: Dans la description de l'année dernière, le Web Sémantique avait sa propre ligne sous le thème « Données Ouvertes » et cette année, il partage une ligne avec balisage (tagging) et annotation. Est-ce que cela veut dire que balisage et annotation peuvent être vus comme des alternatives au Web Sémantique? Est-ce que le Web Sémantique ne mérite pas d'être un thème en lui-même?

Edd: Le Web Sémantique en tant que sphère plus formelle a déjà de nombreuses conférences à lui. Si XTech veut effectivement couvrir le Web Sémantique, elle ne veut pas s'engager dans les côtés complexes et académiques du sujet mais plutôt montrer comment les technologies sémantiques peuvent être utilisées directement aujourd'hui.Je pense également que les technologies du Web Sémantique peuvent s'infiltrer dans tous les thèmes couverts par XTech. RDF par exemple est une « technologie de base ». RSS et FOAF sont des « applications » de RDF. RDF est utilisé dans les navigateurs tels que Mozilla. Et RDF est utilisé pour décrire les métadonnées Creative Commons qui appartiennent au thème « données ouvertes ». Pourquoi replier le Web Sémantique sur lui-même? Je préférerais nettement voir les idées du Web Sémantique se répandre sur toute la conférence.

vdV: Dans votre blog, vous défendez le choix de la tagline « Construire le Web 2.0 » (Building Web 2.0) en citant Paul Graham et en disant que « Web 2.0 » est une étiquette pratique pour qualifier « le Web comme il a été conçu pour être utilisé ». Si c'est le cas, pourquoi ne pas avoir choisi « Construire le Web comme il a été conçu pour être utilisé » comme tagline?

Edd: Parce que nous avons choisi la tagline avant [que Paul Graham ne publie cette définition]! Je garde un option sur cette tagline pour l'année prochaine :)

vdV: Ce qui me frappe avec cette définition, c'est que XML, les Services Web et le Web Sémantique étaient également des tentatives pour bâtir le Web tel qu'il auait toujours du être. Qu'est-ce qui est différent avec le Web 2.0? Est-ce que « bâtir le web tel qu'il aurait toujours du être » n'est pas une quête impossible et pourquoi le Web 2.0 devrait-il réussir là où les tentatives précédentes ont échoué?

Edd: Je vais essayer de répondre à ces deux questions à la fois. Je pense que le nom « Web 2.0 » inclut et est bâti sur XML les Services Web et le Web Sémantique. Il intègre également une attitude de partage de données, un esprit communautaire et la notion de Web en lecture/écriture. Tout cela fait partie du web tel qu'il était présent dans le vision de Tim Berners-Lee : un media bi-directionnel partagé par les humains et les machines.Plus qu'une « tentative », je pense que « Web 2.0 » est une description des dernières évolutions des technologies du Web. Mais je pense que cette description est importante puisque l'on y voit des changements dans la perception de ce qui rend un service web intéressant et une validation des principes fondamentaux du Web (tels que REST) que la ruée vers le profit a pu faire oublier par le « Web 1.0 ».

vdV: Dans votre blog, vous dites être « particulièrement intéressé par plus de présentations sur les bases de données, les frameworks tels que Ruby on Rails, le balisage et les outils de recherche ». Par bases de données, voulez-vous dire « bases de données XML »? Pouvez-vous expliquer pourquoi vous trouvez ces sujets particulièrement intéressants?

Edd: Je veux parler de toutes les bases de données. Les bases de données sont maintenant fondamentales pour presque toutes les applications web et la plupart des sites web. Elles ont de plus en plus de fonctionnalités pour supporter de manière directe les applications Web et XML, qu'elles soient de « vraies bases XML » ou non. Un peu plus de connaissances sur les bases de données peut faire une grosse différence quand vous créez voter application.XTech est un forum pour les développeurs web et XML dont la grande majorité utilise des bases de données dans leurs systèmes. Il faut donc que des développeurs et des vendeurs de bases de données en parlent.

vdV: Un des bons points de XTech 2005 a été sa couverture Wifi. Est-ce que ce sera le cas cette année?

Edd: Tout à fait.

vdV: Quel est votre plus mauvais souvenir de XTech 2005?

Edd: Je ne me souviens pas des mauvaises choses :)

vdV: Quel est votre meilleur souvenir de XTech 2005?

Edd: Pour moi cela a été de voir autant de développeurs Mozilla (je pense qu'il y a avait en tout plus de 25 personnes de Mozilla). Leur participation a donné un formidable coup d'envoi au thème « navigateurs web ».

Références

Sur le web

  1. Edd Dumbill on XTech 2006 -- Eric van der Vlist
  2. Edd Dumbill on XTech 2005 -- Eric van der Vlist
  3. Building Web 2.0 at XTech 2006 -- Edd Dumbill
  4. The Web as it was meant to be used -- Edd Dumbill
  5. XTech 2006: Building Web 2.0 -- Site officiel
  6. XTech 2006: CALL FOR PARTICIPATION -- Site officiel
  7. XTech 2006: CONFERENCE TRACKS -- Site officiel
  8. XTech 2005: CONFERENCE TRACKS -- Site officiel
  9. Web 2.0 -- Paul Graham

Et sur XMLfr

  1. Edd Dumbill à propos de XTech 2005
  2. XTech 2005 : premier jour
  3. XTech 2005 : deuxième jour
  4. XTech 2005 : troisième jour
  5. Web 2.0 : mythes et réalités

Copyright 2006, Eric van der Vlist


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org