Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


XML 1.1, pourquoi et comment?

Répondez à cet article.

Le W3C a publié XML 1.1 et Espaces de noms 1.1, deux recommandations qui changent beaucoup mais peu de choses pour les applications utilisant XML.

Eric van der Vlist, Dyomedea (vdv@dyomedea.com).
mardi 10 février 2004

Autant le dire tout de suite, XML 1.1 et les Espaces de noms 1.1 ne changent pas grand chose par rapport aux versions 1.0 de ces mêmes spécifications, mais ces changements sont suffisants pour casser la compatibilité entre les deux versions dans la mesure où un document XML 1.1 bien formé n'est pas nécessairement un document XML 1.0 bien formé.

Ces changements, mineurs mais si dérangeants, étaient pourtant pratiquement inévitables et ils étaient attendus depuis plus de deux ans et demi.

Le standard Unicode sur lequel repose XML est un standard vivant qui évolue et il était devenu temps d'actualiser la recommandation XML 1.0 qui fait référence à la version Unicode 2.0 alors que le consortium Unicode a publié sa version 4.0 qui comporte des milliers de nouveaux caractères.

XML 1.0 avait pourtant fait de son mieux pour s'aligner automatiquement sur de telles mises à jour puisque cette recommandation stipule que tout caractère ajouté à Unicode après sa version 2.0 est valide dans un document XML, ce qui aurait du éviter ce problème.

XML 1.0 a malheureusement fait l'erreur de spécifier explicitement certaines classes de caractères, telles que celle des caractères utilisables comme des retours à la lignes ou celle des caractères utilisables dans des noms et c'est ce qui justifie XML 1.1 : les caractères Unicode créés depuis sa version 2.0 ne peuvent pas être utilisés comme des retours à la ligne ou dans des noms d'éléments ou d'attributs. A cela s'ajoute un oubli : le caractère « NEL » très utilisé pour séparer les lignes sur mainframes IBM ne fait pas partie des caractères utilisables comme retour à la ligne.

XML 1.1 a tiré les leçons de cette « sur-spécification » et a considérablement assoupli sa position concernant les caractères utilisables dans des noms : tout ce qui n'est pas spécifiquement interdit est maintenant autorisé dans un nom y compris les caractères qui seront ajoutés à Unicode.

De leur côté, les Espaces de noms 1.1 reprennent la notion de noms définie par XML 1.1 et permettent en outre d'internationaliser les URIs utilisés pour identifier les espaces de noms (on parle alors d'IRI).

Quelles conséquences pratiques faut-il attendre de ces recommandations?

Si comme c'est souvent le cas, vous intervenez sur un système ouvert, qui reçoit et émet des documents XML, il est comme toujours recommandé d'être libéral par rapport à ce que vous recevez et strict sur ce que vous émettez :

  • Vos partenaires pouvant être amenés à vous envoyer des documents XML 1.1, il est donc conseillé de vous préparer à recevoir des documents XML 1.1. Il n'y a sans doute pas une urgence extrême à le faire, mais il vaut mieux commencer à migrer pour utiliser des versions de vos outils (notamment parseurs) dès qu'elles seront disponibles.
  • En émission au contraire, il vaut mieux rester en XML 1.0 le plus longtemps possible puisque tous vos partenaires n'auront pas migré avant un certain temps. La seule justification à une migration rapide en émission est si vous êtes dans un cas où vous avez impérativement besoin de XML 1.1. Rappelons à ce sujet qu'il ne s'agit que de l'utilisation de nouveaux caractères dans des noms d'éléments et d'attributs (si par exemple vous avez impérativement besoin qu'un nom d'élément contienne un caractère cypriote) ou de caractère « NEL » dans des balises de début ou de fin ou encore d'une IRI pour identifier un espace de noms.

D'où le dernier paradoxe de ces spécifications : elles ne modifient pas grand chose, elles étaient inévitables et si tout le monde respecte les « bonnes pratiques », elles risquent bien de rester marginales!

Autres articles :

Copyright 2004, Eric van der Vlist.


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org