Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


Office 2003 : le maillon manquant

Répondez à cet article.

Plusieurs interventions confirment à Documation qu' Office 2003 (nommé auparavant Office 11) est le maillon manquant dans l'offre de Microsoft pour l'intégration entre données structurées et non structurée déjà gérée au niveau infrastructure par le support de XML dans son l'offre "back-end".

Eric van der Vlist, Dyomedea (vdv@dyomedea.com).
jeudi 20 mars 2003

La séance plénière d'ouverture à Documation a été l'occasion pour Jean Paoli de rappeler quel était le "rêve XML" qui a guidé l'élaboration de la recommandation XML 1.0 et la stratégie XML de Microsoft depuis lors. C'était également la première fois que Jean Paoli avait l'occasion de s'adresser à la communauté SGML française fortement représentée dans la salle et dont il avait été une figure marquante avant de rejoindre Microsoft et de s'impliquer dans le développement de MLXML.

Un des points marquants de ce rêve est de gommer la frontière qui sépare dans la plupart des entreprises les données structurées gérées par le département informatique et les données non structurées éparpillées sur les postes de travail.

La nécessité de cette intégration entre données structurées et non structurées a été également mise en exergue par Frank Gilbane qui évoque un "énorme problème d'intégration" et Catherine Leloup qui y voit une condition nécessaire à la réussite des projets de gestion de contenu. Tout deux conseillent d'abandonner la notion de "document" trop liée à des données non (ou semi) structurées pour parler d'objet de documentation.

Enfonçant le clou, Rory Staunton ne craint pas de présenter Word et les emails comme deux des trois principales difficultés pour tout ceux qui souhaiteraient bâtir eux même un site portail en raison de leur manque d'informations de type sémantique.

En permettant d'intégrer des documents non ou semi structurés dans la chaîne de gestion des objets de documentation et en autorisant l'inclusion de données des nature sémantique, XML permet de faciliter cette évolution. La disponibilité d'éditeurs XML "pour les masses" semble donc répondre à un besoin crucial et Office 2003 être le maillon manquant dans l'offre Microsoft pour cette intégration déjà préparée au niveau infrastructure par le support de XML dans son l'offre "back-end".

A la question posée sur xml-decid :

    "Il y a quelque chose que je ne comprends, certes, c'est une avancée que d'avoir XML sur des centaines de millions de poste de travail (a condition qu'ils upgradent), cependant je ne vois pas ma mère se mettre à éditer du XML avec Word ou Excel."

Jean Paoli répond que cette fonctionnalité concerne en priorité le monde de l'entreprise mais qu'elle n'est pas totalement dénuée d'intérêt dans d'autres contextes. Ainsi, si votre mère utilise Word pour éditer des recettes de cuisine, l'utilisation d'un vocabulaire XML permet de guider son édition et de vérifier les contraintes exprimées par un schéma et son import dans Excel permet de calculer son prix de revient ou de calculer les quantités en fonction d'un nombre de parts.

Attention toutefois au risque de "distraction" apporté par XML : pour Rory Staunton, c'est la troisième difficulté majeure dans la réalisation d'un portail. Pour lui, XML doit, comme toute bonne tuyauterie à laquelle il peut être assimilé, rester caché faute de quoi il devient source de distraction et alimente des discussions interminables.

Jean Paoli fait remarquer que dans le domaine de la bureautique, la distinction utilisateur / développeurs ne tient pas et qu'entre ces deux catégories, il y a un dégradé de compétences pratiquement continu. L'approche de Microsoft a donc été de fournir l'ensemble des fonctionnalités de "développement" dans chacun des produits bureautiques de manière à ce que chaque organisation puisse trouver son équilibre et définir qui fait quoi. Ainsi par exemple, votre mère ne va vraisemblablement pas écrire le schéma W3C XML Schema et la transformation XSLT permettant d'éditer une recette de cuisine mais s'appuyer sur un travail fait par quelqu'un d'autre.

XML et Word font tout deux partie des trois problèmes majeurs cités par Rory Staunton pour le développement d'un portail, il reste donc à voir si leur "fusion" va les résoudre ou au contraire donner naissance à un problème plus important en détournant les utilisateurs de leurs occupations officielles. Si tel est le cas, nous les invitons à venir se "distraire" sur XMLfr!

Autres articles:

Copyright 2003, Eric van der Vlist.


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org