Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


UDDI progresse vers le U

Répondez à cet article.

Bien que le "U" de l'acronyme UDDI signifie "Universal", cette technologie est pour l'instant principalement utilisée de manière locale dans le cadre d'intranets. La dernière version d' UDDI offre pourtant des fonctionnalités qui devraient permettre de progresser vers plus d'universalité.

Extrait de VendrEDI, la lettre mensuelle gratuite de Claude Chiaramonti qui porte sur les données des échanges électroniques en EDI, XML et Web Services. Pour s'abonner : courrier.vendredi@club-internet.fr.
vendredi 28 février 2003

Décidément, les modèles top down des premiers temps de l'EDI ne correspondent plus aux outils eXtensible basés sur XML ! C'est le cas d'UDDI (Universal Description Discovery and Integration) défini pour être, dès le départ, un registre Universel.

A l'inverse de SOAP et WSDL qui entrent dans les moeurs, UDDI, le 3ème mousquetaire (s'il en faut un 4ème, Microsoft semble candidat...;-) des Web Services, a été considéré comme Utopique. Et de fait, si la dernière version UDDI 3.0 offre des fonctionnalités permettant de progresser dans cette direction du U, les implantations d'UDDI se font plutôt selon un modèle bottom up très prudent !

C'est d'abord à l'abri du pare-feu, en interne, que les entreprises trouvent une utilité à répertorier leurs services et à les invoquer facilement. Puis de ces intranets, on passe à des extranets sécurisés entre partenaires réguliers (comme en EDI).

Cette expectative devant le U s'explique en effet par un souci de sécurité mais aussi par la nécessité de permettre cette évolution intranet>extranet>Web. Les bindings, points d'accrochage, d'UDDI 3.0 vont ainsi maintenant du numéro de téléphone aux protocoles processables, les tModels, associés à chaque service offert.

UDDI 1.0 reposait sur le triptyque d'origine : pages blanches (identification), jaunes (nomenclature des produits offerts) et vertes (services, protocoles et tModels). UDDI 2.0 avait ajouté les public assertions par lesquelles des partenaires s'engagent, par exemple quant à la qualité d'un service. UDDI 3.0 a ajouté l'operational info, mise à jour automatique d'un registre UDDI à partir d'autres. A la condition que soit réglée la question du versioning.

Désormais, la confection par un utilisateur d'une "clé" identifiant, par exemple, un de ses nouveaux services sera plus souple. D'une part, UDDI 3.0 vérifie que cette "clé" (l'UUID, Unique Universal IDentifier, dite aussi GUID avec Globally) est bien unique "globalement", et sinon en confectionne une qui le soit. Aux anciennes uuidKeys s'ajoutent maintenant les domainKeys, plus lisibles et basées sur des noms de domaine Internet. A partir de ces diverses keys, on peut créer des derivedKeys, ce qui, au total, devrait faciliter la gestion.

Enfin, le nouveau comité d'Oasis sur XRI (eXtensible Resource Identifier) devrait permettre d'aboutir à fournir aux registres UDDI des URI qui soient mieux adaptés que ceux qui sont en http:// Un progrès possible vers le U !

Autres articles:

Copyright 2003, Claude Chiaramonti, EDItorialiste de VendrEDI.


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org