Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


Sémantique du Web : automatiser en confiance

Répondez à cet article.

Le W3C a beaucoup investi sur le Web Sémantique en laissant Oasis occuper le terrain des Services Web et l'on peut donc se demander dans quelle mesure ces deux approches peuvent être compatibles.

Extrait de VendrEDI, la lettre mensuelle gratuite de Claude Chiaramonti, qui contribue au passage de l'EDI traditionnel (Edifact et RVA) à XML sur Internet. Pour s'abonner : courrier.vendredi@club-internet.fr
vendredi 17 janvier 2003

La synergie possible entre les outils des uns et des autres est prometteuse, à la condition de comprendre l'articulation de ces outils d'automatisation de la sémantique. Et d'avoir confiance dans leur mise oeuvre.

Comment l'approche Semantic Web rendant les données machine processable, s'applique-t-elle dans le cas des Web Services ?

Tout d'abord, avec ses standards de base : avec SOAP on sait comment les données sont envoyées dans les tuyaux et avec UDDI où les envoyer. Reste, avec WSDL (Web Services Description Language), à bien définir les données machine processables décrivant le service attendu, par exemple chercher les catalogues électroniques où un produit est disponible, passer une commande etc.

Cette définition peut s'exprimer avec RDF (Ressource Description Framework) qui code toute assertion (à propos d'une page Web, d'une entité quelconque ou des propriétés d'une donnée) avec des triplets, sujet, verbe, objet. Ces triplets sont machine processable, car exprimés en balises XML, sujet, objet et même verbe étant identifiés par leur URI, adresse Web le plus souvent.

L'identification par une URI permet de distinguer automatiquement des concepts différents ayant apparemment le même nom, ce qui est l'objectif général des namespaces des balises XML.

Problème inverse les ontologies et leurs règles d'inférence permettent de savoir que des noms différents se réfèrent, en fait, au même concept. Et les Topic Maps permettent de relier des ontologies !

Ouf ! Si ça marche, l'EDI automatisé "à la main" sera bien l'ancêtre "âge de pierre" de cette machine-outil !

Reste que lancer un agent dans le vaste Web pour y chercher une information, certes en principe définie sans ambiguïté ni double emploi grâce aux outils ci-dessus, laisse entière la question de la confiance. Le Web permettant à n'importe qui de dire n'importe quoi, encore faut-il que les assertions RDF soient signées digitalement et que l'on signale à l'agent les signatures acceptables pour chaque recherche !

Autres articles:

Copyright 2003, Claude Chiaramonti, EDItorialiste de VendrEDI.


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org