Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


L'Ontology structure "l'être" des contenus du Web !

Répondez à cet article.

Rien de bien nouveau dans le concept d'ontologie en informatique mais pour dépasser l'attentisme ambiant, il faudrait stabiliser et réconcilier les "standards" en perpétuelle évolution qui tentent de le définir.

Extrait de VendrEDI, la lettre mensuelle gratuite de Claude Chiaramonti, qui contribue au passage de l'EDI traditionnel (Edifact et RVA) à XML sur Internet. Pour s'abonner : courrier.vendredi@club-internet.fr
lundi 25 novembre 2002

En français, l'ontologie est la "partie de la métaphysique qui s'applique à l'être en tant qu'être, indépendamment de ses déterminations particulières" (Petit Robert). Pour le groupe de travail Ontology du Semantic Web du W3C, ce serait plus précisément "explicit formal specifications of the terms in the domain and relations among them" (Gruber 1993). Disons un schéma permettant de formaliser la sémantique d'un domaine pour le rendre machine understandable, plutôt que simplement machine presentable. Condition impérative pour ne pas faire crouler moteurs de recherche et Web Services sous la quantité exponentielle des informations du Web.

Cela étant dit, rien de bouleversant ! Le TDID Edifact, la nomenclature UNSPSC sur les produits et services, ou l'EAN.UCC Global Data Dictionary (GDD) sont des ontologies sans le savoir...

Mais la première étape d'une modélisation ou d'une base de connaissances interopérables sera désormais d'établir l'ontology du domaine : pour rapprocher les Business Process des entreprises à travers leurs modèles, il faut bien qu'ils aient des ontologies interopérables. Et pour cela, il faut utiliser le même formalisme, la même abstract syntax, pour enregistrer définitions et relations. C'est l'objet du travail commun de l'US military et du W3C ayant abouti au DARPA Agent Mark Up Language (DAML) et au Ontology Interchange Language (OIL). Extension de RDF (Resource description framework), DAML+OIL auquel a participé le programme européen IST a lui-même évolué vers OWL (Web Ontology language) dont une version de travail a été publiée le 8/11/2002.

Mais pour dépasser l'attentisme ambiant quant à ces "standards" en perpétuelle évolution et quelquefois concurrents, il faudrait les stabiliser et les réconcilier dans une boîte à outils : par exemple expliquant comment combiner OWL + namespaces + UML + BPEL4WS + W3C XML Schema + WSDL + messaging d'ebXML (avec SOAP-MIME ) + UDDI + SAML (vient de sortir chez Oasis). Avec une roadmap s.v.p. !

Autres articles:

Copyright 2002, Claude Chiaramonti, EDItorialiste de VendrEDI.


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org