Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


ERP-ERP : l'avenir de l'intégration XML >< XML ?

Répondez à cet article.

Une intégration complète ERP-ERP a été réussie entre Solvay et Kempchen&Co à travers le hub Trade-Ranger qui assure sous le standard CIDX (Chemical Industry Data eXchange-compliant) l'approvisionnement électronique des plus importantes compagnies pétrolières et pétrochimiques et qui est présidé par un VP de TotalFinaElf.

Extrait de VendrEDI, la lettre mensuelle gratuite de Claude Chiaramonti, qui contribue au passage de l'EDI traditionnel (Edifact et RVA) à XML sur Internet. Pour s'abonner : courrier.vendredi@club-internet.fr
lundi 9 septembre 2002

Cette intégration entre Solvay utilisant CIDX et  son fournisseur utilisant xCBL, est un exemple de clearing de données autour du format pivot CIDX de Trade-Ranger. Ce type de clearing assure les transformations et validations nécessaires pour un mapping sémantique entre les différents standards XML utilisés dans un secteur.

On voit ainsi resurgir ce que l'EDI avait voulu éviter, c'est à dire des mappings 2 à 2, croissants de façon exponentielle avec le nombre de formats différents ! Sauf que l'on sait désormais que ce nombre restera limité : une poignée de grands fournisseurs d'ERP à croiser avec une poignée de frameworks auxquels se réfèreront les langages XML métiers.

Plus besoin alors d'imposer un langage pivot universel, Edifact ou ebXML ! D'autant que beaucoup des croisements possibles 2 à 2 resteront des cases vides. Les corps de métiers de la Tour de Babel se comprendront alors, non pas en s'alignant sur un UBL ou des Core Components, mais tout simplement en disposant de traductions réciproques de leurs langages. Ce que n'avait même pas procuré Edifact : si les messages utilisés étaient les mêmes, les informations transmises par les données codées ne se référaient pas, le plus souvent, à une sémantique commune mais à des listes de codes ne faisant que juxtaposer les sémantiques de chaque secteur.

Si les ERP sont destinés à constituer la boîte noire des PME et surtout des TPE, c'est à partir d'eux que se développeront vraiment les échanges électroniques professionnels : chaque version "métier" d'un ERP comprendrait alors les mappings sémantiques (langage et processus) avec les correspondants de ce métier.

Mais peut-être qu'ebXML pourrait alors quand même servir de référence !

Autres articles:

Copyright 2002, Claude Chiaramonti, EDItorialiste de VendrEDI.


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org