Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


Edifact dans ebXML.

Répondez à cet article.

On savait l'EWG (Edifact Working Group) secoué par un débat stratégique dû à sa réorganisation en eBWG (e-Business Working Group) mais la stratégie ne devrait pas lui faire oublier ses utilisateurs!       

Extrait de VendrEDI, la lettre mensuelle gratuite de Claude Chiaramonti, qui contribue au passage de l'EDI traditionnel (Edifact et RVA) à XML sur Internet. Pour s'abonner : courrier.vendredi@worldnet.fr
jeudi 10 janvier 2002

Deux positions en présence :

  1. celle d'une poignée de " méthodologues ", surtout nord-américains, soutenus par la direction du Cefact-Onu, qui veulent construire un ebXML tout nouveau tout beau (même s'il faudra attendre au moins encore un an pour voir quelque chose de concret en dehors du " messaging " !) ;
  2. celle des représentants des utilisateurs d'Edifact, surtout européens et asiatiques, qui veulent, eux aussi, aller vers ebXML, mais le moment venu, et sans jeter le bébé (la sémantique Edifact qui existe et qui marche), avec l'eau du bain (la syntaxe Edifact qui a vieilli et est à remplacer par les outils XML).

1er épisode, plus d'une centaine de participants à l'EWG de septembre ont repoussé une proposition " méthodo " de la direction du Cefact-Onu et adopté à l'unanimité une contre-proposition anglo-française d'organisation de l'eBWG où les représentants des domaines d'utilisation d'Edifact, (les D-groups),  devaient garder la maîtrise du processus. Si Edifact s'est largement implanté dans le monde entier, c'est parce que son processus de mise au point était contrôlé par les utilisateurs, non par les offreurs ou les " méthodologues ", bienvenus, certes, mais à la condition qu'ils restent au service des utilisateurs et non l'inverse. Et c'est bien cette orientation " utilisateurs " du processus Edifact qui a assuré la crédibilité du Cefact-Onu.

Nouvel épisode, la direction du Cefact-Onu vient pourtant de représenter un projet de réorganisation encore plus " méthodo " puisque les groupes d'utilisateurs de chaque secteur y disparaissent carrément en étant fondus dans un seul groupe n'ayant même pas la maîtrise de la sémantique ni des Business process. Cette proposition s'accompagne du voeu que la discussion soit constructive et polie, sans grossièretés : mais la première grossièreté consiste à tourner le dos à ses utilisateurs ! Merde !

Autres articles:

Copyright 2002, Claude Chiaramonti, EDItorialiste de VendrEDI.


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org