Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


EDI, XML, e-business: partir de ce qui marche !

Répondez à cet article.

Alors que l'échange électronique a commencé  il y a plus de 15 ans par le plus difficile, l'EDI automatisé "machine to machine", comment éviter la guerre entre "anciens" et "modernes" tentés de faire table rase des acquis de l'EDI?

Extrait de VendrEDI, la lettre mensuelle gratuite de Claude Chiaramonti, qui contribue au passage de l'EDI traditionnel (Edifact et RVA) à XML sur Internet. Pour s'abonner : courrier.vendredi@worldnet.fr
vendredi 14 septembre 2001

L'échange électronique a commencé  il y a plus de 15 ans, paradoxalement par le plus difficile, l'EDI automatisé "machine to machine". Avec Internet et XML, il est aujourd'hui possible de simplifier l'EDI traditionnel en Edifact et d'y associer plus aisément les PME en EFI, "machine to human", donc sans automatisation compliquée et guère rentable pour la PME lorsque peu d'échanges sont prévisibles. De même, l'e-business permet d'initier les échanges électroniques en "human to human".

Cela étant dit, on ne cherche pas un nouveau partenaire sur Internet tous les matins, et automatiser en EDI les échanges avec des partenaires stables, à la condition que ces échanges soient suffisamment répétitifs, restera la modalité la plus efficace et rentable de l'e-business quotidien.

La question posée est alors d'éviter toute guerre entre "anciens" et "modernes". L'EDI installé parmi plusieurs dizaines de milliers d'entreprises en France et qui marche bien ne va pas se saborder ! Au contraire, si l'EDI doit s'élargir, grâce à Internet et à une migration de la syntaxe Edifact vers la syntaxe XML, ce sera en s'appuyant sur sa "sémantique" des échanges, analyse empirique mais efficace des processus professionnels et langages métiers. ! D'ailleurs l'e-business gagnera beaucoup de temps en s'appuyant sur l'expérience accumulée en EDI, quitte à la modéliser.

En effet, qui peut le plus peut le moins : c'est pour un EDI automatisé qu'il faut prévoir l'interopérabilité sémantique dans tous les cas de figure, qu'elle s'exprime en Edifact ou en XML. C'est donc l'EDI qui pourra "tirer" l'interopérabilité de l'e-business au niveau sémantique. Puisque l'EDI, ça marche !

D'où la responsabilité des normalisateurs : ne pas faire table rase de l'acquis, ne pas oublier dans l'interopérabilité d'ensemble de l'e-business le savoir-faire et l'expérience accumulés dans les répertoires de messages et de données Edifact. Cela ne manquera pas, d'ailleurs, de faciliter la migration d'Edifact vers XML, lorsqu'elle paraîtra utile.

Autres articles:

Copyright 2001, Claude Chiaramonti, EDItorialiste de VendrEDI.


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org