Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


UMM en attendant l'ebXML OO

Répondez à cet article.

Dans le cadre de la phase 2 d'ebXML, les experts Edifact et X12 doivent produire un jeu complet de composants sémantiques réutilisables (les fameux Core components, définis en OO, orienté objet). Comme la phase 1 d'ebXML n'a pas réussi à les produire en 18 mois, il faudra sans doute les attendre un certain temps... Que faire en attendant ?

Extrait de VendrEDI, la lettre mensuelle gratuite de Claude Chiaramonti, qui contribue au passage de l'EDI traditionnel (Edifact et RVA) à XML sur Internet. Pour s'abonner : courrier.vendredi@worldnet.fr
vendredi 15 juin 2001

La réponse du Cefact-Onu est : modéliser, hors de la modélisation UMM (Un/Cefact Modelling Methodology) point de salut !

Pas de problème là où il n'y a pas d'Edifact implanté. Mais quand des entreprises ont consacré des années à mettre au point leurs Guides d'utilisation de messages Edifact et que les échanges de leur Communauté EDI ont fini par bien marcher, pourquoi diable modéliser ou même passer à XML ?

Ces Communautés EDI appliquent l'adage selon lequel on ne touche pas à quelque chose qui marche et là, UMM pourrait se traduire en fait par Useless Modelling Mode.

En fait, ces Communautés restant en Edifact, en attendant une bonne occasion de passer en XML, ont quand même besoin de s'ouvrir à XML sans attendre : il s'agit de pouvoir accueillir des nouveaux partenaires qui auront de moins en moins envie de faire un investissement Edifact qu'ils savent condamné à terme et qui auront de plus en plus de produits en XML.

Pour que ces nouveaux venus puissent s'intégrer, il faut leur proposer une passerelle traduisant en XML les Guides d'utilisation des messages Edifact de la Communauté. Et c'est aussi le rôle des organismes de normalisation que de proposer une telle passerelle normalisée plutôt que de laisser chacun se la réinventer dans son coin.

Mais les avis sont partagés : certains, R. Marchand, O. Bezaut ou P. du Rivault, craignent que cette passerelle provisoire reprenant en XML les défauts d'Edifact ne s'installe pour longtemps, A. Aguemon ne souhaite pas une norme qui laisse Ansi  X12 de côté mais D. Vankemmel et d'autres font état du besoin d'une telle passerelle dans le transport etc.

Au total, la position d'Edifrance définie par sa Commission internationale est de soutenir le projet de norme du DIN (Afnor allemand) de passerelle XMLEdifact.

En y proposant quelques améliorations du groupe EDI Light quant à la reprise à l'identique en " tags " XML des noms codés des données Edifact, pour coller aux Guides d'utilisation.

Autres articles:

Copyright 2001, Claude Chiaramonti, EDItorialiste de VendrEDI.


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org