Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


Contenu Edificas dans XML? XBRL est loin du compte !

Répondez à cet article.

D'origine anglo-saxonne, les langages XML du domaine de la comptabilité et du reporting financier ont tous comme caractéristique d'ignorer les diverses traditions comptables, européennes notamment !

Extrait de VendrEDI, la lettre mensuelle gratuite de Claude Chiaramonti, qui contribue au passage de l'EDI traditionnel (Edifact et RVA) à XML sur Internet. Pour s'abonner : courrier.vendredi@worldnet.fr
jeudi 25 janvier 2001

Métalangage, XML n'est qu'une syntaxe se prêtant librement aux langages de tout domaine, multimédia, mathématiques, géographie etc..

Dans le domaine de la comptabilité et du reporting financier, on a ainsi vu arriver XFRML, Basda et aujourd'hui XBRL, pour eXtensible Business Reporting Language.

D'origine anglo-saxonne, ces langages ont tous comme caractéristique d'ignorer les diverses traditions comptables, européennes notamment !

Certes, les initiateurs de XBRL, des consultants issus des "big five" (KPMG, Andersen etc.) ont reçu l'onction de l'IASC et de l'IFAC, deux institutions internationales de la comptabilité. Mais quand ils démarchent dans toutes les institutions nationales du globe, ils y suscitent beaucoup d'interrogations, en France notamment :

  • faudra-t-il créer des documents XML en les ressaisissant car XBRL n'a aucun lien avec le système comptable ? On est loin du "compte" !
  • peut-on publier des comptes certifiés par des commissaires aux comptes sans protection de la signature et des comptes certifiés?
  • les documents XML proposés étant trop attachés à la législation américaine (US GAAP), sont donc inutilisables comme tels en France et ailleurs, et seraient donc à refaire?

De ce point de vue, Edificas (animée en particulier par les experts-comptables français) avait pris soin de se plier à la recherche d'un consensus mondial préalable pour définir les données et les messages comptables dans le cadre de la norme Edifact.

Au contraire l'organisation internationale mise en place (purement américaine) pour XBRL est inadaptée, la maintenance de la standardisation internationale XBRL n'étant même pas prévue.

Puisqu'il est utilisé par des centaines de milliers d'entreprises, il faut préserver l'investissement Edifact en obtenant, dans le domaine de la comptabilité comme ailleurs :

  1. qu' ebXML (ou autre) fasse accepter un cadre pour le contenu servant de passerelle pour reprendre en XML les données Edifact;
  2. que la maintenance de ces contenus harmonisés Edifact et schémas XML soit bien conduite de manière cohérente comme s'est proposé de le faire l'EWG (Edifact).

Copyright 2001, Claude Chiaramonti, EDItorialiste de VendrEDI.


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org