Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


Jon Bosak à propos de SOAP et ebXML à XML 2000.

Répondez à cet article.

Lors de sa présentation à XML 2000, Jon Bosak a consacré une large place aux services web, insistant sur le besoin de définir des protocoles différents pour des types de services différents ayant leurs besoins et contraintes spécifiques.

Eric van der Vlist, Dyomedea (vdv@dyomedea.com).
jeudi 7 décembre 2000

Après avoir annoncé que la devise de Sun "Le Réseau Est L'Ordinateur" (The Network Is The Computer) était devenue réalité, Jon Bosak a brossé l'image d'un web dans lequel toute action serait considérée comme un service web avant de dissiper le caractère uniforme de cette image en proposant une classification des différents services web.

S'attardant sur les deux points extrêmes de cette classification, il montra à quel point les contraintes peuvent être différentes entre des services de type publication d'informations qui, comme le web, n'ont pas besoin d'être fiables à 100% et qui peuvent donc, comme le web, reposer sur un simple protocole HTTP et des applications d'échanges commerciaux pouvant brasser des millions de dollars qui ont besoin de mécanismes plus fiables.

En filigrane, la différentiation entre SOAP, technologie de choix pour services simples et ebXML, technologie à utiliser pour services exigeant un haut niveau de fiabilité devenait de plus en plus claire et évidente ainsi que le besoin d'un mécanisme de pages jaunes (UDDI) qui fournisse un répertoire des services disponibles et repose sur SOAP puisqu'il s'agit d'un service simple.

L'architecture qui permet de réaliser la vision esquissée par Jon Bosak tient donc en quatre acronymes:

  • XML est le point central sur lequel tous les autres sont construits,
  • UDDI permet de trouver les services dont on a besoin.
  • SOAP permet d'implémenter les plus simples de ces services.
  • ebXML permet d'implémenter les autres.

Copyright 2000, Eric van der Vlist.


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org