Accueil
 chercher             Plan du site             Info (English version) 
L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.Les listes de discussions XMLfr sont à votre disposition pour réagir sur nos articles ou simplement poser une question.Si vous ètes passionnée(e) par XML, pourquoi ne pas en faire votre métier ?XMLfr n'est heureusement pas le seul site où l'on parle de XML. Découvrez les autres grâce à XMLfr et à l'ODP.Les partenaires grâce auxquels XMLfr peut se développer.Pour tout savoir sur XMLfr.XMLfr sans fil, c'est possible !Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur XML.L'index du site.
 Manifestations XML francophones et internationales.L'actualité des affaires et stratégies XML.L'actualité des technologies XML.Les nouveautés et l'actualités de notre site.Pointeurs sur l'actualité XML sur d'autres sites, en français comme en anglais.


Elliotte Rusty Harold prédit l'avenir de XML

Répondez à cet article.

A la fin d'une revue fleuve de six heures portant sur les technologies de pointe XML, Elliotte Rusty Harold a consacré une demi-heure à prédire l'avenir de XML de manière très explicite --ce va réussir, ce qui va échouer et ce que l'on va simplement oublier.

Par Ron Bourret, xmlhack - traduit par Eric van der Vlist, Dyomedea (vdv@dyomedea.com).
mardi 14 novembre 2000

Après une brève introduction sur les aléas des prédictions, Elliotte Rusty Harold a fait les siennes, en commençant par XInclude. Celle-là, pense t'il, sera un succès dès que les navigateurs la supporteront. La possibilité de construire des documents avec des morceaux d'autres documents est tout simplement trop utile pour qu'on s'en passe et ne fait pas de mal à ceux qui ne l'utilisent pas.

Il a prédit un avenir tout aussi rose à JDOM "au grand dam du W3C". Notant que des milliers de développeurs bénéficiaient déjà de sa simplicité et facilité d'utilisation, il l'a qualifié de "triomphe du meilleur est l'ennemi du bien" et poursuivit et disant qu'il pensait que Sun le supporterait dans leur JCP (Java Community Process). En dépit de quelques réserves -il a cité une expérience d'implémentation d'un processeur XInclude pour laquelle JDOM manquait de fonctionnalités présentes dans DOM- il pense que JDOM convient aux 90% des cas rencontrés par la plupart des programmeurs.

Elliotte Rusty Harold a été moins enthousiaste à propos du langage W3C XML Schema, prévoyant "un succès partiel" . Il pense que les développeurs ont un besoin désespéré de schémas, mais également que la spécification est trop complexe pour être largement utilisée. De plus, il a suggéré que les schémas seront remplacés d'ici dix ans, dès que l'on aura réuni assez d'expérience pour déterminer ce qui est utile et ce qui ne l'est pas.

Au cours d'une revue rapide d'autres spécifications, il a pensé que XLink et XPointer ne réussiraient pas sans une application phare, que XSLT, un succès remarquable, avait peu de raisons de changer et que XSL FO (formatting objects) bénéficierait d'une croissance lente mais constante, essentiellement dans le milieu de l'impression. Il a également prédit que MathML et SVG réussiraient remplissant tous deux des besoins en attente depuis longtemps.

Du côté des perdants figurent XHTML, JAXP, et les répertoires de schémas. XHTML devrait être un échec en partie à cause de sa complexité, du manque de support des outils, d'une médiocre documentation, mais surtout parce que n'apportant pas d'avantages réels aux auteurs de pages web. JAXP, bien qu'utile aujourd'hui succomberait face aux nouvelles possibilités de SAX 2 et DOM Level 3. Et les répertoires de schémas (CommerceOne, UDDI, BizTalk, xml.org, et les autres) seraient les victimes de droits d'auteurs abusifs et d'un faible intérêt pour leurs utilisateurs. A leur place, il voit des développements de schémas réalisés au sein de leurs groupes d'intérêt qui s'auto publieront, ont peut l'espérer dans le domaine public et sous des licences non restrictives telles que celle du W3C.

La dernière prévision d'Elliotte Rusty Harold fut que les navigateurs ne supporteraient pas XML avant 2002 et que, quand ce support serait enfin effectif, Mozilla regagnerait des parts de marché sur Internet Explorer. En dépit de ce retard, il voit le support de XML par les navigateurs comme inévitable, poussé par la fragmentation du web entre terminaux non PC tels que les téléphones portables et les ordinateurs de poche. Ceux là, pense t'il, forceront l'adoption d'un format XML indépendant des navigateurs.

Dans sa conclusion, Elliotte Rusty Harold a été optimiste. Citant Alan Kay qui dit que "la meilleure façon de prévoir l'avenir est de l'inventer" , il a encouragé son audience à prendre une part active dans ce futur.

Copyright 2000, Ron Bourret (auteur) et Eric van der Vlist (traducteur).


 

Mots clés.



L'histoire de XML s'écrit en ce moment même. XMLfr vous aide à la suivre et à en dégager les tendances.


Les documents publiés sur ce site le sont sous licence "Open Content"
Conception graphique
  l.henriot  

Conception, réalisation et hébergement
Questions ou commentaires
  redacteurs@xmlfr.org